Alors que les coups de pouce Chauffage et Isolation à destination des ménages viennent d’être prolongés, que le dispositif « Coup de pouce Chaufferie fioul dans le cadre d’une rénovation performante de bâtiment résidentiel collectif » est paru au journal officiel le 1er Avril 2020, un nouveau coup de pouce chaudière à destination du secteur tertiaire devrait entrer en vigueur dans les semaines à venir. Ce projet est actuellement en consultation jusqu’au 15 avril pour passer au Conseil Supérieur de l’Energie le 28 avril. Une très bonne nouvelle pour le tertiaire privé et public.

 

L’objectif de ce nouveau coup de pouce est de bonifier certaines opérations standardisées lorsqu’elles permettent de remplacer des équipements au fioul ou au charbon (autre qu’à condensation) par des équipements plus performants. La bonification sera plus importante lorsque le nouvel équipement utilisera des énergies renouvelables (réseau de chaleur, biomasse…). Ces coefficients de bonification iront de 2 à 4 fois plus, le coefficient étant plus élevé avec un recours aux énergies renouvelables.

Ce coup de pouce devrait concerner les opérations engagées avant le 31 décembre 2021. A noter que les travaux devront être achevés avant le 31 décembre 2022.

« Ces dispositions s’inscrivent dans la volonté du Gouvernement d’éradiquer les modes de chauffage les moins performants en utilisant les CEE, et de sortir du fioul que ce soit dans le tertiaire ou dans les bâtiments collectifs », se réjouit Chloé Noual, Responsable Marketing et Affaires Publiques chez CertiNergy & Solutions.

Ces nouvelles dispositions visent ainsi à inciter les acteurs du secteur tertiaire (représentant une conso de 29 TWh de fioul pour une émission de 7,9 MteqCO2/an) à sortir des modes de chauffage fossiles peu performants.

Cette disposition devrait être complétée par un renforcement de la bonification CEE sur les contrats de performance énergétique dans le tertiaire et le résidentiel.