Que faut-il retenir de la lettre de juillet dédiée au dispositif CEE?

Dans la lettre de juillet liée au dispositif des CEE, parue le 30 juillet, les statistiques montrent « une reprise des opérations d’économies d’énergie, aussi bien les volumes de demandes CEE déposées que le nombre de travaux engagés ou achevés dans le cadre des offres coup de pouce », comme l’indique Laurent Michel dans son édito. Focus

Etude ADEME – Quels gisements CEE pour la 5e pĂ©riode ? Focus Tertaire et Industrie

Après l’étude sur l’évaluation du dispositif CEE, l’ADEME identifie, dans une seconde étude, les gisements pour la 5e période des CEE. Le gisement global serait de de 1176 TWh cumac pour le scénario bas, 1501 TWh cumac pour le scénario médian et 1841 TWh cumac pour le scénario haut. A partir de la méthode décrite dans ce rapport, les gisements sur les 10 prochaines années (2021-2030) seraient compris entre 3920 TWhc et 6137 TWhc suivant le scénario observé. Mais qu’en est-il pour le secteur industriel et tertiaire ? Réponses ci-dessous.

Synthèse et analyse de l’étude sur l’évaluation du dispositif des CEE

Le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (DGEC) et l’ADEME ont souhaité réaliser une étude de l’évaluation et plus généralement mesurer l’efficacité des dispositifs des CEE pour comprendre son impact direct et indirect sur le marché de la rénovation énergétique et formuler des préconisations pour améliorer le dispositif, notamment à l’approche de la 5ème période, prévue à partir de 2022. Comment le dispositif CEE est-il perçu par les bénéficiaires (industrie, tertiaire, résidentiel) ? Quelles recommandations ont été avancées ? Focus.

Reprise des chantiers : Renforcer la qualité au cœur des travaux de rénovation énergétique

En France, le gisement d’Ă©conomies d’Ă©nergie dans le domaine du froid industriel serait supĂ©rieur Ă  0,9 TWh (soit 200 ktep). Quelles sont alors les possibilitĂ©s pour augmenter la performance du groupe froid, tout en Ă©conomisant de l’énergie ? Comment faire pour rĂ©nover au mieux son groupe froid ? Voici quelques conseils pour tous les industriels, qui sont prĂŞts Ă  se lancer dans des travaux de rĂ©novation.

Les bonnes pratiques de la rénovation du groupe ou de la centrale froid

En France, le gisement d’Ă©conomies d’Ă©nergie dans le domaine du froid industriel serait supĂ©rieur Ă  0,9 TWh (soit 200 ktep). Quelles sont alors les possibilitĂ©s pour augmenter la performance du groupe froid, tout en Ă©conomisant de l’énergie ? Comment faire pour rĂ©nover au mieux son groupe froid ? Voici quelques conseils pour tous les industriels, qui sont prĂŞts Ă  se lancer dans des travaux de rĂ©novation.

RĂ©vision de la fiche IND-UT-117 : les principaux changements

La principale fiche CEE utilisée dans l’industrie, l’Opération standardisée dite de Récupération Chaleur sur Groupes Froid (IND-UT-117) va évoluer au 1er septembre 2020. Jusqu’à présent, elle permettait de couvrir jusqu’à 100 % le remplacement de Groupe de production de froid, mais à partir de septembre, sa bonification va baisser fortement, d’au moins -25 % minimum. Nous vous expliquons dans cet article les principaux changements.

Que faut-il retenir de la lettre de juin dédiée au dispositif CEE ?

Dans la lettre de juin, parue le 1er juillet, Laurent Michel, directeur gĂ©nĂ©ral de l’Ă©nergie et du climat se fĂ©licite des rĂ©sultats du “Coup de pouce VĂ©lo” et des prochaines actualitĂ©s avec les textes en concertations, tels que le projet d’extension du Coup de pouce chaufferie bâtiment rĂ©sidentiel collectif au remplacement gaz et le projet de crĂ©ation d’un Coup de Pouce Chauffage avec rĂ©novation performante d’une maison individuelle. Le directeur met Ă©galement l’accent sur le renforcement de contrĂ´le avec la parution du dĂ©cret d’application de la loi Energie-Climat. Focus.