Comment la réglementation assouplit le dispositif CEE face au coronavirus

Le confinement et l’arrêt d’activités non essentielles pour enrayer la propagation du virus Covid-19 impacte fortement l’activité du secteur du bâtiment. Constatant que la crise sanitaire a « ralenti le secteur du bâtiment », notamment les travaux d’isolation et de changement de chaudière, l’administration vient de proposer à l’occasion de la « séance électronique » du Conseil supérieur de l’énergie du 17 mars, des ajustements, via amendements, du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE).