Logo CN-Elogie

 

Élogie et CertiNergy ont récemment organisé une table ronde dédiée à l’application des nouveaux Certificats d’Economie d’Energie dit « Précarité Energétique » chez les bailleurs sociaux : opportunités, risques et précautions à prendre dans leur utilisation opérationnelle.

Celle-ci réunissait le Ministère (DGEC), l’AORIF et Elogie en représentants des Bailleurs, ENGIE en tant qu’obligé et CertiNergy en tant que société spécialisée sur le CEE.

Vous en trouverez sur ce lien le Compte Rendu, qui reprend les principales annonces/clarifications faites lors de la table ronde.

Comme vous pourrez le lire, il a été notamment question de la fiche « mousseur », pour lequel les équipements doivent bien être installés, ce sur quoi le bailleur s’engage dans l’attestation sur l’honneur. Devant les risques (y compris de pénalités) certains bailleurs présents dans la salle ont échangé sur les manières de s’en protéger et d’éviter d’être associé à des pratiques abusives. La DGEC étant attentive à ces retours.

Les opportunités fortes (liées notamment à la réalisation de travaux – isolation de combles, plancher, calorifugeage, etc – dont le coût est couvert intégralement par les CEE), et les risques d’abus de certaines structures indélicates, nous semblent plus que jamais justifier l’accompagnement d’un spécialiste pour vous permettre une utilisation optimisée et sécurisée de ces nouveaux CEE.

CertiNergy se tient à votre disposition pour vous apporter plus de précisions sur ce nouvel outil de financement.