Du 30 mai au 25 juillet, la Banque des Territoires (Groupe Caisse des Dépôts) a lancé une concertation intitulée « Banque des Territoires : quelles solutions pour transformer ensemble nos territoires ? ». Les objectifs étaient de mieux évaluer les besoins des territoires et d’identifier les leviers qui permettraient de les rendre plus durables, plus connectés, plus inclusifs et plus attractifs.

Publiée ce matin, la synthèse des résultats de cette concertation est riche d’enseignements en ce qui concerne la thématique de l’efficacité énergétique. En effet, l’efficacité énergétique est un critère indispensable pour rendre les territoires plus durables. Elle passe en premier lieu, selon les participants, par la rénovation des bâtiments publics et privés, résidentiels et tertiaires. En dehors de la rénovation énergétique des bâtiments, elle doit aussi permettre d’agir sur le domaine foncier (construction de bâtiments plus respectueux, impératif de durabilité lors de la construction ou de la rénovation) et de faire évoluer la gestion des ressources (éclairage public, réseau de chauffage…)

Les participants préconisent également la mise en place d’une société coopérative de la rénovation énergétique qui associerait élus, entreprises et citoyens pour rendre accessibles à tous les rénovations performantes (niveau BBC).

Néanmoins si les solutions à mettre en place sont envisagées, certains besoins se font sentir pour que les territoires aient réellement les capacités d’agir : approche transversale, conseil en termes de stratégie et de méthode à adopter, simplification de la réglementation, vision politique à long terme… Se pose aussi la question du financement des actions. Si dans le cas de l’efficacité énergétique, les démarches d’isolation et plus largement d’économies d’énergie peuvent être financées par les certificats d’économies d’énergie (CEE), les acteurs des territoires plaident pour la mise en place de financements pérennes, dédiés à certains besoins et notamment à l’agriculture biologique et à la transition énergétique.