*

Le secteur de la santé en France représente 6000 établissements sanitaires et près de 30 000 établissements médico-sociaux, pour consommation d’énergie annuelle de 21.5 TWh[1]. A ce titre, les établissements de santé sont d’importants consommateurs d’énergie du fait de leur activité et d’équipements énergivores : Ventilation des blocs opératoires, Eclairage, blanchisserie, groupes électrogènes… Ce qui représente en en moyenne 7%[2] du budget total d’un établissement de santé.

Dans un contexte de baisse généralisée des budgets, les hôpitaux ne peuvent transiger sur leurs offres de soins. A ce titre, la maîtrise de la consommation d’énergie permet de réduire la facture énergétique des établissements de santé et par voie de conséquence de réaliser des économies significatives.

Pour assurer une rénovation thermique de qualité, un diagnostic énergétique est indispensable permettant de définir un programme de travaux.

Cette étape réalisée, nous pourrons mettre en place des solutions pour réduire la consommation d’énergie : Utilisation de lampes à faible consommation, récupération d’énergies, limitation des déperditions de chaleur par une bonne isolation, système de régulation intelligent

De nombreuses solutions de performance énergétique sont éligibles à des aides pouvant financer les travaux. A ce titre, Les Certificats d’Economies d’Energie (CEE) permettent de couvrir jusqu’à la totalité de l’opération. De nombreuses opérations sont éligibles à ce dispositif :

Pour plus d’informations sur les opérations CEE : http://www.certinergy.com/liste-des-operations-cee/

[1] Source : Ademe

[2] Source : IEPFF